Je sais, moi aussi j'ai des fins de semaine !

Ça me rappelle l'autre jour, un pote (moitié italien moitié britannique) voulait absolument me faire goutter sa dernière invention, il me dit en ces termes :

- “Grâce à moi on va réconcilier le goût britannique avec le goût italien, je parle du goût qu'on goutte hein ?”

J'avais compris, c'est pourquoi je lui répond “Ah ok ok !”, histoire de !

Bref le voilà qu'il ramène sur un plateau le breuvage préféré des anglais, l'eau de vaisselle chaude, enfin je veux dire le thé…

Je reluque la tasse, je le reluque, il a le sourire du gars fier de soi…

Histoire de pas le vexer j'y répond par un 32-10 (32 dents, 10 visibles ⇒ sourire…)

Il pose son “truc”…

et j'y demande

- “t'auro nin d'chuc ?”

et comme vous il me répond “Pardon ?” c'est vrai il est pas originaire de ch'Nord…

[mode accent parigo on]

- “N'aurais tu point du sucre STP ?”

[mode accent parigo off]

- “Ah !! euh tu veux pas goutter sans avant ?”

Gulp dis-je à moi-même

- “Fi, je n'ai point peur !”

De loin, je reconnais l'odeur du thé fort pour le breakfast, je prend le mug je jette un œil sur le contenu, je vois j'interjecte :

- “Oh c'est quoi ces truc qui flottent ? On dirait des lettres !”

Et l'autre tout content de sa surprise

- “Oui c'est mon idée, du thé avec des nouilles ne forme de lettres dedans, original non ? Vas-y goutte !”

Pour sur que c'est original. Pour pas le décevoir, et n'ayant peur de rien, je goutte, du bout des lèvres, self-control je retiens une grimace…

Il ose me demander

- “Alors ?”

(…)1)

Pour ne pas le blesser, c'est un ami,

- “Oh s'thé aux pâtes ki né bon !…”

Il a toujours pas compris…

1)
Silence pesant
Saisissez votre commentaire:
147 -6 = ?