L'épicière d'un petit village avait un perroquet, "Coco", qui parlait.

Tous les matins elle sortait sa cage et la mettait devant son étal de fruits et légumes.

Un jour, Djamel qui passait par là, s'arrête devant la cage du perroquet.

Immédiatement, Coco se met à crier :

- “A mort, les Arabes. A mort les Arabes”.

Interloqué, n'en croyant pas ses oreilles Djamel passe son chemin mais le lendemain, pour en avoir le cœur net, il repasse devant l'épicerie, s'arrête de nouveau devant la cage et de nouveau le perroquet :

- “A mort les Arabes. A mort les Arabes”.

Djamel furieux entre dans le magasin et menace l'épicière :

- “Je repasserai demain et si ton perroquet me dit encore “A mort les Arabes”, je lui coupe le cou.”

La pauvre femme qui tient beaucoup à son Coco se demande comment faire pour lui éviter de se faire zigouiller.

- Mon Dieu venez-moi en aide !!!

Subitement il lui vient une idée: Mr le Curé a aussi un perroquet ! je vais lui demander de faire l'échange avec le mien pour quelques jours.

Le lendemain, Djamel repasse devant la cage du perroquet….

Rien, il ne dit rien ! Étonné, il poursuit son chemin, fait demi tour, repasse devant la cage, toujours rien ! pas un mot ! complètement indifférent.

Alors Djamel se dit: je vais le provoquer pour le faire réagir. Il se met lui chuchoter :

- “A mort les Arabes ! A mort les Arabes ! A mort les Arabes !”

Alors le perroquet se tourne vers lui et lui répond :

- “Que le Bon Dieu t'entende, mon enfant !!!”

Saisissez votre commentaire:
90 -14 = ?