PARIS (AFP) - Le jury du Prix de l'Humour politique du Press Club a sélectionné jeudi une première série de "perles", en vue du Prix 2005 qui sera décerné en juin 2005

Cinq petites phrases ont été retenues

- Michel Barnier (ministre des Affaires étrangères) “Que l'on soit pour ou contre la Turquie, on ne pourra pas changer l'endroit où elle se trouve”.

- Malek Boutih (secrétaire national du PS à propos de la venue de Lionel Jospin aux universités d'été du PS) “Cela fait toujours plaisir de revoir ses grands-parents”.

- Hervé Gaymard (ministre de l'Economie) “Je n'ai pas le sentiment de tromper ma femme quand je suis avec la France”.

- Bernard Poignant (PS, parlant de Laurent Fabius) “L'an dernier, les carottes étaient râpées, cette fois elles sont cuites”.

- Jean-Pierre Raffarin “Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints”.

Le jury doit se réunir de nouveau à la fin du mois de mars 2005 pour une nouvelle sélection.

Le Prix de l'Humour politique 2004 a été décerné au président de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré pour avoir déclaré à propos de la Corse “Je n'imagine pas un instant cette île séparée du continent”.

Saisissez votre commentaire:
64 +13᠎ = ?