Le contenu de cette page est dépassé et n'est conservé que pour historique.

Ubuntu vers ArchLinux ou Linux Mint Debian ?

Bientôt la sortie d'Ubuntu 10.10, je me disais qu'il était temps pour enfin avoir des logiciels un peu plus à jour.

Mais bon, attendre 6 mois ou utiliser des dépôts PPA (que je considère comme de la bidouille) pour avoir des versions de logiciels à jour (Firefox, Thunderbird, GCStar, Netbeans etc.), bref, ça devient lassant.

Qui plus est, les mises à jour majeures ne se passent pas toujours très bien. Souvent je fini par refaire une installation complète, mais bon une fois tous les 6 mois contre tous les mois pour Windows hein ? ^_^

C'est en lisant une news sur la nouvelle version de Linux Mint, la Linux Mint Debian, que je me suis dit qu'il serait peut-être temps de changer de distribution. Qu'apporte donc cette nouvelle version ? Historiquement, Linux Mint était basée sur la distribution Ubuntu, et donc dépend aussi des sorties des versions d'Ubuntu. Et puis prendre une distribution qui n'apporte pas vraiment un plus à celle dont elle dérive quel intérêt ? Et voila que la version Linux Mint Debian vient changer la donne. Premier point, elle est basée, comme son nom l'indique, sur la distribution Debian et non plus Ubuntu. J'en vois déjà qui vont me dire qu'Ubuntu est basée sur Debian. Certes, mais la différence se situe à un autre niveau, terminées les mises à jour tous les six mois, les mises à jour se font au fur et à mesure ! C'est que qu'on nomme une “Rolling Release”. Donc plus besoin d'attendre six mois pour bénéficier des dernières versions avec leurs nouveautés.

Quand je parle des nouvelles versions des logiciels, il s'agit des versions stables, et non les versions beta.

Une autre distribution est basée sur ce principe de “Rolling Release” il s'agit d'Archlinux.

Avant de choisir une distribution ou une autre, rien de tel que quelques tests. Pour cela, J'ai utilisé Virtualbox et j'ai effectué l'installation de ces deux distributions ainsi que quelques logiciels (sauf ceux installés par défaut) que j'utilise régulièrement. Voici la liste de ces logiciels :

  • Firefox (Navigateur Web)
  • Thunderbird (Client Email)
  • Netbeans (Développement)
  • GCStar (Gestion de collections)
  • Virtualbox (Virtualisation)
  • VLC (Lecteur multimédia)
  • Gimp (Graphisme)

Installation

Pour l'installation il faut télécharger une image ISO de plus de 800 Mo, c'est donc un DVD qu'il faudra graver pour ceux qui veulent l'installer (il semble y avoir quelques soucis pour l'installation depuis une clef USB). Avantage du CD, il s'agit d'un Live CD qui permet de tester sans avoir à installer. Mais ici mon but est de faire une installation.

Comme pour Ubuntu, l'installation est très facile entièrement en mode graphique, un jeu d'enfant quoi. L'installation se déroule sans problème, et nous nous retrouvons avec un environnement graphique au redémarrage.

Utilisation

Tout comme sous Ubuntu les paquets sont gérés par apt-get (Synaptic en interface graphique). Pour cette nouvelle version seul Gnome est intégré, de mon point de vue ça tombe bien c'est celui-ci que j'utilise.

Par contre une différence majeure sous Linux Mint, le menu Linux Mint, qui n'a rien à voir avec ceux qu'on retrouve habituellement sous Gnome.

Ce menu est voulu par cette distribution qui a pour but de faciliter l'accès aux nouveaux utilisateurs en provenance du monde Windows.

Dès la redémarrage, après l'installation, c'est plus de 300 mises à jour à effectuer, ce qui est tout de même pas mal ! (J'avoue que là j'apprécie la fibre).

Côté paramétrage, ce n'est pas la panacée, impossible d'installer les additions pour VirtualBox et je dois donc me contenter d'une résolution d'écran à 800×600. La documentation sur le site français est assez légère et pour l'instant le peu de documents se réfèrent à la version basée sur Ubuntu. Pour la documentation en anglais, même combat, un seul document lié à Virtualbox, mais rien à voir avec mon problème.

Tant sur le site français que sur le site anglais, tout semble se baser sur des tutoriels et les forums, et j'avoue que lorsqu'on connait la richesse de la documentation Ubuntu (Wiki) on se sent un peu désappointé.

Après avoir effectué la mise à jour, j'installe (sauf si déjà installés) les quelques programmes que j'utilise régulièrement et listés plus haut.

Nous verrons les détails plus tard dans la synthèse, en attendant passons à Arch Linux.

Installation

Ici on peut télécharger soit un CD complet pour un PC qui n'est pas connecté à internet, ou un CD de type “Net Install” contenant le minimum, le resté étant téléchargé.

Au premier abord l'installation semble beaucoup plus austère, ce n'est pas graphique, ni tout à fait en mode console, disons plutôt un semblant de graphisme en mode console. Cependant, en suivant le guide d'installation disponible sur le site français, tout s'effectue correctement.

Contrairement à Linux Mint Debian, au redémarrage on se retrouve en mode console, par défaut l'environnement graphique n'est pas installé (suffisant pour un serveur). Là aussi la documentation sur le site français est suffisamment claire et complète pour une installation du serveur X.

Reste ensuite à choisir l'environnement graphique, Gnome, KDE, LXDE … un large choix. J'ai opté pour Gnome, et installation sans problème en suivant la documentation française.

Concernant la résolution d'écran, ici j'ai pu trouver la solution assez rapidement sur le site anglais, et j'ai opté pour une résolution de 1024×768, suffisant pour faire des tests.

L'installation est un peu plus longue et demande un peu plus de connaissances, mais pas insurmontable même pour un néophyte.

Ici la gestion des paquets est réalisée à l'aide d'un outil propre à cette distribution “pacman”. Son utilisation s'effectue uniquement en ligne de commande (comme pour apt-get), mais demeure relativement simple à utiliser.

C'est peut-être une idée, mais l'installation de paquets semble beaucoup plus rapide que sous Ubuntu et Linux Mint Debian (en dehors du téléchargement).

Ayant opté pour Gnome, je me retrouve avec un environnement Gnome classique.

Côté documentation, le site en français est relativement bien fourni, même si quelques rafraichissements seraient les bienvenus. Pour le site anglais la documentation bien fournie semble être à jour.

Voilà pour Arch Linux, je ne détaillerai pas Ubuntu ici car la question de cet article est surtout de savoir par quelle distribution remplacer Ubuntu. Nous allons donc directement nous attaquer à la synthèse.

Voici un tableau récapitulatif des applications principales et leurs versions pour chaque distribution. En rouge les versions les plus récentes.

Ubuntu Linux Mint Debian Archlinux
Firefox 3.6.10 3.6.10 3.6.10
Thunderbird 3.0.8 3.1.1 3.1.4
Netbeans 6.8.0 Non Dispo 6.9.1
GCStar 1.5.0 1.5.0 1.6.1
VirtualBox 3.1.6 3.2.8 3.2.8
VLC 1.0.6 1.1.3 1.1.4
Gimp 2.6.8 2.6.10 2.6.10

Premier point qui saute aux yeux, Archlinux est celui qui présente les versions les plus récentes, par contre je m'attendais à un résultat similaire avec Linux Mint Debian, ce qui n'est pas le cas.

Autre déception de Linux Mint Debian, l'application Netbeans n'est pas disponible dans les dépôts.

Je ne suis pas surpris de retrouver la même version de Firefox dans les trois distributions, car c'est la version 3.6 est la dernière version stable, et les mises à jour sont liées à la sécurité.

Par contre, Linux Mint étant assez orienté sur le multimédia (les codecs sont installés par défaut pour la grande majorité des formats vidéos), je m'attendais au moins à la même version que celle d'Archlinux.

Globalement, Linux Mint Debian ne semble pas être autant à niveau qu'Archlinux, certainement lié à une certaine dépendance des dépôts Debian et que c'est une version assez jeune.

Cependant, après avoir testé quelque peu les deux distributions, ma préférence va à Archlinux, et ceci même si l'installation et le paramétrage sont un peu plus longs. De plus, de mon point de vue, l'ensemble de la documentation (française et anglaise) est beaucoup plus fournie pour Archlinux.

Notez également que sur ce type de distribution en “Rolling Release” a pour le moment plus d'expérience.

Je souhaite à Linux Mint Debian de combler son retard assez rapidement et qui sait ?

Jonathan Petitcolas, 2012/01/23 17:57

Bon article qui va me conforter dans mon utilisation d'Archlinux. J'hésitais également avec Linux Mint qui a le vent en poupe, mais je vais rester sur Arch.

Sinon, peut-être un souci entre le tableau et ton texte : Netbeans est-il dispo ou non sur Archlinux ? ^^

Fabrice, 2012/01/28 17:02

Merci pour votre commentaire.

En ce qui concerne Netbeans, quelle que soit la distribution, je n'utilise pas la version fournie dans les dépôts.
J'installe la version Sun (Oracle) de Java des dépôts, ensuite je télécharge l'installeur disponible sur le site Netbeans.org et lance l'installation.

Je n'ai jamais eu de soucis avec Netbeans installé hors dépôts, bien au contraire.

vewo, 2012/04/04 22:11

Merci pour l’article ! : D
Je crois que ça y est, je suis plus que motivé pour passer sous ArchLinux, et laisser tomber ma LMDE …

Saisissez votre commentaire:
205 -7 = ?